La Penticton Ball Hockey League, un championnat aujourd’hui disparu

Bonjour à tous et bienvenue sur mon nouveau site ! Je me présente, je m’appelle Timothée et je suis un Canadien âgé de 33 ans. Natif de Penticton, je voue une passion indéfectible pour le hockey sur glace depuis ma plus tendre enfance et comme de nombreux habitants de cette ville.

J’ai d’ailleurs évolué au sein de l’éphémère Penticton Ball Hockey League durant plusieurs années, avec forcément des souvenirs mémorables à la clé. Je vais d’ailleurs commencer par vous faire part de mon vécu au sein de la PBHL !

Comme moi, privilégiez les meilleurs bookmakers pour vos paris sportifs :

1betway
JOUER MAINTENANT
2bwin
JOUER MAINTENANT
3Spin Sports
JOUER MAINTENANT

L’organisation de la PBHL

Hockey sur glace Canada

Entre 2012 et 2016, la Penticton Ball Hockey League était un championnat entre quatre équipes issues de la ville : The Boozers, Barley Mill, The Blackouts et CNB. Les équipes se rencontraient à quatre reprises en l’espace d’un mois, avec des matchs généralement intenses.

La PBHL comprenait une ligue réservée aux hommes et une autre accessible pour les plus jeunes. Malheureusement, le championnat a finalement été annulé en 2016, faute de moyens.

Mon rôle au sein de la PBHL

policier au hockey sur glace

Durant ces quatre années riches en émotions, j’ai évolué sous les couleurs de CNB en tant que policier. Comme vous le savez, les combats sont autorisés au hockey sur glace en Amérique du Nord, d’où l’importance de ce poste spécifique. Malgré un temps de jeu limité, j’intervenais donc dans les moments cruciaux afin de faire basculer la rencontre. Au total, j’ai terminé ma carrière avec plus de 25 bagarres à mon actif.

Pour les non-initiés, cette pratique peut évidemment sembler déroutante. Mais les combats représentent l’une des spécificités du hockey sur glace et ont un véritable impact sur le jeu. Je devais ainsi mettre à la fois la pression sur l’adversaire et éviter que les joueurs majeurs de mon équipe ne soient intimidées par le policier d’en face. Mes combats se justifiaient donc davantage pour des raisons collectives que pour des motifs personnels.

combat hockey sur glace

Il faut savoir que certaines lois régissent le combat au hockey sur glace. Pour commencer, les joueurs doivent jeter la crosse et retirer leurs gants pour ne pas les utiliser comme des armes. Les gants sont souvent renforcés par du cuir et du plastique, d’où leur interdiction pure et simple. Les arbitres tolèrent le combat entre les deux joueurs tant que ceux-ci tiennent sur leurs patins. Dès qu’un genou est posé sur la glace, l’arbitre cesse la bagarre et les deux policiers ont l’obligation d’obéir immédiatement.

Si les responsables du hockey sur glace désirent de plus en plus bannir les combats des patinoires, j’estime que cette vision des choses renie l’engouement populaire autour de cette particularité. Les bagarres font généralement partie des compilations de la Ligue Nationale de Hockey et dans une moindre échelle, mes faits de gloire ont marqué l’histoire de la PBHL !

Le retour de la PBHL

statue Wayne Gretzky

Depuis l’arrêt de la Penticton Ball Hockey League, nous sommes nombreux à regretter de ne plus pouvoir pratiquer notre passion. J’ai d’ailleurs décidé de créer ce site afin de fédérer les habitants et d’alerter les pouvoirs publics quant à la nécessité de rétablir cette ligue. Hormis pour des motifs budgétaires, la PBHL s’est arrêtée sans la moindre raison valable car l’affluence était toujours au rendez-vous au sein des patinoires.

A l’heure actuelle, je me suis remis à suivre attentivement les rencontres de NHL, même si les Oilers d’Edmonton (mon équipe favorite) sont loin du niveau qui était le leur à l’époque du légendaire Wayne Gretzky. Je place également des paris sportifs dans le but de faire fructifier ma passion pour le hockey tout en rajoutant une dose d’adrénaline supplémentaire, mais rien n’y fait : je souhaite le retour de la Penticton Ball Hockey League !

Menu